Mes partitions étant en ext4, j'ai aussi voulu désactiver l'écriture de la date de dernier accès à chaque fichier. Cela n'a pas (ou peu) d'incidence néfaste. Mais surtout cela soulage le disque et accessoirement c'est un peu plus rapide. Pour faire cela il suffit d'ajouter le paramètre noatime dans le fichier /etc/fstab :


# / was on /dev/sda1 during installation
UUID=153d71b1-b3b7-4961-b23b-3b29f6a0f571 / ext4 errors=remount-ro,noatime 0 1

Après il suffit de rebooter et tout est beau ! Mais faisant 36000 choses en même temps, j'ai malheureusement modifié mon fichier de la manière suivante :


# / was on /dev/sda1 during installation
UUID=153d71b1-b3b7-4961-b23b-3b29f6a0f571 / ext4 errors=noatime,remount-ro 0 1

Et ça ne fait pas du tout la même chose. Je n'ai pas rebooté tout se suite. Je n'ai rebooté que quelques jours plus tard, en mettant seulement l'ordinateur en veille. Au reboot, le fichier /etc/fstab n'étant pas valide, la partition est montée en lecture seule. La partition étant en lecture seule, de nombreux services ne démarrent pas correctement, voire pas du tout. J'essaie de redémarrer en mode sans échec, sans plus de succès. Je ne peux pas corriger l'erreur dans le fichier car la partition est en lecture seule.

Pour corriger il y a deux méthodes:

La première solution consiste à modifier les paramètres de démarrage de grub en appuyant sur e (comme edit). Là il fallait passer la partition en lecture/écriture au lieu de lecture seule. Donc il fallait modifier ro en rw. Puis démarrer en appuyant sur "Ctrl+x".

L'autre solution est de remonter la partition en lecture seule :

mount -o remount,rw / --target /

Mais il faut bien veiller à mettre manuellement le paramètre target sinon la commande mount se base sur le fichier /etc/fstab et cela échoue aussi.