Le marronnier du mois d'octobre

Comme tous les mois d'octobre (et d'ailleurs comme tous les mois de mars) nous allons effectuer un changement d'heure. Comme d'habitude, on va entendre son ou ses voisins râler. 

Rares sont les personnes qui ne se plaignent pas de ce changement. Elles se disent gêner et perturber. "On devrait plutôt rester à l'heure solaire". Mais même si on n'appliquait pas ce système, que la plupart des pays de l'hémisphère nord applique, nous, français ne serions quand même pas à l'heure dit solaire. En effet, la France a choisit d'ajouter une heure à son heure légale. C'est-à-dire une heure de plus que l'heure du fuseau horaire dans lequel se trouve la majeure partie de la France.

Mais d'ailleurs, va-t-on ajouter ou enlever une heure ? Va-t-on dormir une heure de plus ou une heure de moins ? Pas facile de s'en rappeler. Un moyen mnémotechnique qui vaut ce qu'il vaut : en octobre on recule d'une heure et au mois de mars on a avance d'une heure ! 

En octobre, le dernier dimanche, à 3h00, on recule d'une heure et il est 2h00. On dort donc une heure de plus.

Au mois de mars, le dernier dimanche, à 2h00, on avance d'une heure et il est 3h00. On dort donc une heure de moins.

Et pour finir, pour connaitre les dates à l'avance (ou pour une année donnée) en fonction de votre fuseau horaire (Timezone en grand breton), il suffit de tapper la commande suivante :

# zdump -v 'Europe/Paris'|grep 2010
Et on obtient en sortie :
Europe/Paris  Sun Mar 28 00:59:59 2010 UTC = Sun Mar 28 01:59:59 2010 CET isdst=0 gmtoff=3600
Europe/Paris  Sun Mar 28 01:00:00 2010 UTC = Sun Mar 28 03:00:00 2010 CEST isdst=1 gmtoff=7200
Europe/Paris  Sun Oct 31 00:59:59 2010 UTC = Sun Oct 31 02:59:59 2010 CEST isdst=1 gmtoff=7200
Europe/Paris  Sun Oct 31 01:00:00 2010 UTC = Sun Oct 31 02:00:00 2010 CET isdst=0 gmtoff=3600

p.s : Une petite explication de texte par rapport à mon titre étrange. Le marronnier est un arbre mais c'est aussi une information de très faible importance utilisée par les journalistes pour meubler une période creuse. Quelques exemples : l'épreuve de philo du baccalauréat au mois de juin, les sans-abris qui meurent de froid en hiver, l'insécurité en période électorale,...

Ajouter un commentaire

Le code HTML est affiché comme du texte et les adresses web sont automatiquement transformées.